[4] Camille, et sa vie peu commune…

Babes

[4] Camille, et sa vie peu commune…Mon mini plan à 3 avec Sylvie avait été réalisé, et maintenant Cédric veut nous ramener en club libertin. Je n’y était jamais allée, mais je sens que ça va me plaire, oh que oui…Céd’ nous demande de nous habiller provoc’ ? Très bien, je file dans ma chambre et je me met des habits que Céd’ et Sylvie n’ont jamais vu. Un soutien-gorge à dentelle qui laisse tout voir une mini jupe d’écolière qui s’arrête à peine en dessous des fesses, des bas très sexy, et des talons aiguilles 10cm, et bien évidemment… rien en dessous de la jupe.Je passe ensuite à la salle de bain, j’enlève mon maquillage coulée, et j’en remet un autre. Je me fait aussi les cheveux, des petites bouclettes toute mimi, ainsi un rouge à lèvres bien rouge pétant.Je ressort, vais dans la cuisine, et je voit Cédric, en jeans t-shirt, et Sylvie, en porte jarretelles noir et dentelle, talons, et c’est tout.Cédric me dit :- Bah dis donc, tu fera bander tout le club avec ça !- C’est ce que je veux…Sylvie et Céd’ se regardent, l’air surpris, et commences un peu à m’expliquer ce qu’on y fera :- Bon alors Camille, moi et Sylvie on est des habitués, moi toi c’est ta 1ère fois, sache que si tu veux toute les bites du club comme tu dis, tu peux, mais sous différentes façons- Dis moi tout- Bon, le gangbang tu connait, mais est-ce que tu voit ce qu’est le gloryhole ?- Bah bien sûr, le rêve !- Mais t’es une vraie chienne pour savoir ça à ton âge ! Bon, on y va et on verra bien là-bas…Sylvie me donne une longue veste, identique à la sienne, qui s’arrête aux mollets. Il faisait nuit, il était 21h, mais c’était histoire de servir de papiers cadeaux à ces messieurs.On s’installe dans la voiture, Cédric conduit, Sylvie en passagère et moi derrière, Sylvie m’explique que les gens sont très respectueux, mais encore plus obsédé que moi. Voilà de quoi bakırköy escort me réjouir. On arrive.L’aspect extérieur est très soigné, comme un palace. On dépose nos vestes dans la voiture et on entre. Cédric s’occupe de l’accueil pendant que moi et Sylvie se faisait déjà accostée. On leur dit de nous rejoindre pendant la nuit, puis on se pose sur un lit. J’adorais l’univers, tout était ouvert, n’importe qui pouvais nous voir, ou bien s’inviter.On se pose sur un lit, et un homme, Gérard, dans les 55 ans, gros ventre, arrive pour me complimenter sur ma tenue, et mon corps. Cédric l’invite de suite, je me lève de suite (si je fonce pas je sait que ma timidité prendra le dessus sur ma saloperie), pose mes mains sur ses épaules et me colle à son ventre. Je lui fait un petit bisou, il me caresse les hanches, je me met à genoux et je commence direct à lui sucer la p’tite pine. Cédric lui était assis sur le lit, le dos contre le mur, et Sylvie à 4 pattes en train de le pomper aussi, et profiter du paysage, un vieux profitant d’une jeune qui pourrait être sa fille, voir sa petite-fille. J’arrête de le sucer puisqu’il m’a dit qu’il va juter. Je me met à le branler, et il se vide sur mes seins. On se fait un dernier bisou en se remerciant, et il s’en va de notre chambre, enfin plutôt de notre espace, puisque tout est ouvert…Sylvie, assise au bord du lit en m’essuyant le sperme, me demande si jamais vraiment fin, ses yeux remplis de vices. Evidemment que oui, une cinquantaine d’hommes pour 10 femmes, moyenne d’âge 50 ans, je me sens comme un poisson dans l’eau ! A croire que je suis faite pour ces endroits.On sort de la chambre, elle et moi, et me ramène dans le fond du club, nos talons raisonnait. On se retrouve devant une grosse boîte, enfin assez pour une voir 2 personnes max, avec une grande porte au beşiktaş escort milieu, et un trou de chaque côté, ainsi qu’au dessus. J’ai compris ce que c’était. J’ai été prise par 2 sentiments, le stress car c’était ma première fois, et l’excitation parce que j’allais faire ce que j’adore faire depuis 1 semaine. L’hôtesse qui se tenait devant m’a demandée mon nom, et je lui répond Camille, naturellement. NON ! Il faut un pseudo ! J’ai donc choisie Pixie, qui veux dire fée.Je m’installe, à l’intérieur, la porte se referme. J’entend ensuite les hauts-parleurs annoncer :Message à tous mes libertins : La petite et innocente Pixie vous attend dans la luxuous house et elle a terriblement envie de vos queues messieurs, alors venez nombreux ! Et n’oubliez pas que si Pixie finie 20 d’entre vous, elle repartira avec le titre de roi de la pompe !Roi de la pompe ? A 18 ans ? Challenge Accepted.Une 1ère queue arrive, très belle mais fripée, je commence par lui titiller le gland, avant de le sucer comme il faut, et au bout de quelques gorges profondes, je sent sa bite se crisper, et balancer plusieurs jet en bouche. Son sperme est délicieux, pas autant que Céd’, mais bon, j’avale.Le 2ème, j’avale, le 3ème aussi. Jusqu’au 7ème. Belle bite, mais le goût était un peu amer. Il finit dans ma bouche et je recrache tout sur mes seins, en l’étalant un peu. Pour le 10ème et le 11ème, leur semence a aussi fini sur mes seins. Je commençais vraiment à ressentir la douleur de ma mâchoire au 12ème. Je le suce. Comme jamais. Mais impossible de le finir.Je sors, et tous les hommes vidés se tenait devant, et m’ont vu sortir de la boîte usée, fatiguée, et surtout, pleine de jus blanc, sur mes seins, qui dégoulinait jusqu’à mon ventre, et ma bouche, ainsi que tout autour. j’enlève d’ailleurs mon soutif qui était plein, me laissant beylikdüzü escort seins nus devant ces 12 messieurs, et me sert tous dans leur bras, avec Sylvie derrière en applaudissant.L’hôtesse m’indique une salle de bain privée pour me laver un peu, je fais mon affaire et je ressort, et elle me demande de faire une pose pour la photo, car j’ai été 3ème dans la course à la bite ! Drôle de nom, j’en ait rit, j’accepte volontiers. Je joint mes jambes affinées par mes talons, et je fais un petit ‘oups’ avec ma main sur ma bouche, l’autre derrière mon dos, et mes yeux de chiens battus, comme j’adore le faire. Cliché pris. J’aurais droit à ma photo sur le mur des records et sur leur site internet… Bon, ça me plait moyen mais ça m’étonnerait que des gens du lycée viennent sur des sites comme ça…Sylvie et moi retournons dans la salle où se trouvait Céd’, les jambes tremblantes et une fatigue extrême de parole. C’est simple ma mâchoire ne veut plus parler. Sylvie explique mon cas à Céd’ en lui rajoutant ce que je pense :- Cette petite adore bouffer, on reviendra…Je dit un grand oui de la tête. Cédric comprend bien que je suis une épave, et décide de rentrer. Evidemment, dehors, ils parlent avec d’autres personnes du club, et je me les gèlent, des frissons s’empare de tout mon corps et fait pointer mes seins. On s’empresse ensuite d’aller dans la voiture, j’enfile ma veste, et on rentre.Cédric regarde son téléphone et il a reçu un message ; Il doit aller travailler demain. Je vais être donc toute seule juste avant le week-end… C’est peut-être un mal pour un bien ! On papote un peu (enfin moi je fais qu’écouter, on se douche, et on file au dodo !Je repense à cette soirée, et je me pose des questions. C’est vraiment raisonnable à mon âge ? Dans ce club j’étais la seule sous les 30 ans, j’adore ça mais, est-ce que c’est normal ? Et cette appétit toujours plus grande de sexe, ça va me ramener où ? Et puis cette photo ? Ce site ? Et si tous le monde apprend que je vais dans ce genre de club ? J’aime bien paraître salope, mais avec les vieux, pas les petits cons de mon lycée ! Bon, j’ai bien mangée, je me repose, et on verra demain…

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

kurtköy escort gaziantep rus escort escort ümraniye adapazarı escort adapazarı escort escort malatya escort kayseri escort eryaman escort pendik escort tuzla escort kartal escort kurtköy çankaya escort buca escort izmir escort ensest hikayeler gaziantep escort izmir escort beşiktaş escort izmir escort kayseri escort gaziantep escort bursa escort kocaeli escort bayan bursa escort bursa escort bursa escort bursa escort bursa escort bahis siteleri bahis siteleri bahis güvenilir bahis illegal bahis canli bahis adapazarı escort webmaster forum