Géraldine tome 2-Chapitre 8

Amateur

Géraldine tome 2-Chapitre 8Chapitre VIII – Un repas partagéMaîtresse Xaviera arriva au réfectoire, traînant une Géraldine de plus en plus pitoyable. C’était une grande pièce, avec au centre, un pilier fait de grosse poutres de métal permettant de suspendre plusieurs soumises  en même temps. Des tables étaient disposées de part et d’autre de la salle, permettant une vue imprenable sur quiconque pouvant être accrochés aux poutrelles.D’ailleurs, Hugo était en train de finir d’installer les deux combattantes punies. Il les avait placé en mode strappado, leurs bras étirés dans le dos, ce qui les forçait à se pencher le torse en avant. La corde passait dans une large poulie et était relié à un crochet anal. Tant et si bien que, quand elle baissait les bras, elles s’étiraient l’anus. Mais cela les stabilisaient dans une position des plus « agréables », à la vue de toutes les Sissies, surtout qu’un “ Punie pour s’être battue ” leur avait été marqué au marqueur noir, sur leur cul joliment arrondi par les hormones. Leurs visages se faisaient face et leurs lèvres étaient soudées l’une à l’autre sur un large gag-ball commun, les forçant à s’embrasser. Chacune portaient maintenant un anneau nasal, qui était relié à l’autre par un mousqueton double Elles étaient en équilibre sur la pointe des pieds, tandis que leurs jambes étaient maintenues écartées par des barres d’entraves fixées aux chevilles. Une poulie était fixée au centre de chacune des barres, et Hugo fixait à chacune d’elles des pinces japonaises aux tétons et à leurs couilles, les reliant en commun à une cordelette qu’il passa dans la poulie. Elle passait, dans une identique, fixée au plafond du réfectoire, pour finir accrochée à un panier de métal. Il déposa entre leurs jambes entravées une large gamelle de métal, où leurs baves commune commençaient à s’écouler. Maîtresse Xaviera s’approcha des deux soumises, en tirant Géraldine d’un coup sec. Elle remit la laisse entre les mains d’Hugo.“ – MMMMMMMPPHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”Couina la soumise Géraldine, sous la sèche tirade sur les pinces, surtout que l’excitation du cocktail, commençait à disparaître, ais cela ne l’empêchait pas d’avoir son clito dur et torturé, dans sa cage minuscule.“ – Suspendez la pour le repas, Hugo.Que les autres soumises puisse faire réellement sa connaissance ! ”Dit Maîtresse Xaviera tout en vérifiant, d’une main distraite, la bonne prise d’un crochet dans l’anus d’une des combattantes punies.“ – MMMMMMMPPHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”Gémit la soumise, se balançant dans son équilibre instable, sous la poussée de la main qui la fouillait, ce qui fit également se balancer le panier fixé au bout de la cordelette, étirant ainsi ses tétons et ses couilles enserrées dans les pinces.Hugo détacha les mains du dos de Géraldine et les menotta à nouveau devant, pour les fixer à un crochet. Il était fixé à un axe rotatif, qu’il hissa au plus haut. Géraldine se trouva sur la pointe des pieds.  Dans le dos de Géraldine, Maîtresse Xaviera prit une barre d’entrave en forme de “ T ”, inversé, dans les affaires de Hugo. Elle était muni d’un court mais très large gode, et la tandis à Hugo. Il l’installa entre les jambes de Géraldine, qui ne savait se qui se tramait derrière son dos, et n’osant regarder au risque de subir une punition de la Directrice.Géraldine sentit Hugo lui écarter les jambes pour y fixer la barre d’entrave, avant d’arracher son plug de son anus largement dilaté.“ – Je pense que cela te maintiendra stable pour le repas, petite Souillon ! …Enfoncez lui bien à fond Hugo ! ”Ordonna Maîtresse Xaviera, en faisant face à Géraldine, canlı bahis şirketleri tout lui lançant un regard glacial.“ – MMMMMMMPPHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”Geignit Géraldine, en sentant une forte et large poussée l’envahir,en se retrouvant encore plus en équilibre sur ses orteils.“ – Tu es une vraie petite salope excitée, à ce que je vois !Je vais donc commencer ton éducation devant tout le monde ! ”Dit Maîtresse Xaviera, en regardant le clito de la soumise souillée encore congestionné dans sa cage, la laisse pendante entre ses jambes. Maîtresse Xaviera la prit et en enserra sévèrement les couilles violacées et le petit clito en cage, prenant ensuite un long et copieux martinet de cuir dans le matériel de Hugo“ – MMMMMMMPPHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”Pleurnicha la Sissy à éduquer, en secouant négativement la tête, en comprenant que son éducation n’allait pas attendre le lendemain.  Les soumises en robes de Sissies avaient commencées à arriver dans le réfectoire et  s’asseyaient à une place, pour être aux premières loges. Des“ French Maids ” arrivèrent aussi pour se restaurer, une surveillante leurs retira leurs cagoule, découvrant des visages aux traits féminins, au maquillage permanent et au crane nu. Leurs lèvres entouraient un gag-ball muni d’un trou prévu pour boire la journée, qu’elles retirèrent elles-mêmes. Au total, il y avait un peu plus d’une trentaine de soumises, sans compter les surveillantes.“ – Comme vous pouvez le constater, Mesdemoiselles, c’est deux soumisessont là pour vous rappeler l’interdiction de vous battre. Je pense que vous apprécierezleur aide à la desserte des tables, en mettant  votre cuillère et votre ecuelledans les paniers qu’elles vous offrent si volontiers. Si le cœur vous en dit,vous pouvez participer à leur repas en mettant tous vos restes. J’ai bien dis TOUS ! ”Dit Maîtresse Xaviera sur un ton autoritaire et sans appel, en claquant les deux soumises entravées de son martinet de cuir.“ – MMMMMMMPPHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”Couinèrent les soumises tandis que des larmes coulaient le long de leurs joues ,et se mélangeaient à leurs baves, qui s’écoulaient inlassablement dans l’écuelle.“ – Je vois que vous avez déjà un bon début ! ”Dit Maîtresse Xaviera, en regardant ironiquement la gamelle, que déjà un copieux fond de bave remplissait. Elle appuya le manche du martinet sur un des tétons pincés de Géraldine.“ – MMMMMMMPPHHH !!!AAARRRGHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”Pleura la soumise, sous la vive douleur sur son mamelon hyper-sensible par le traitement du jour, tout se tortillant dans ses entraves.“ – Je vous présente Géraldine, votre nouvelle camarade de jeu.Mais certaines d’entre vous on déjà fait sa connaissance ! …Et comme vous pouvez le constatez, cette petite sissy a encore beaucoup de mal à se contenir ! ”Dit Maîtresse Xaviera, en tapotant la cage, où le petit clito coulant de Géraldine sous pression, que Maîtresse Xaviera avait maintenue constante depuis sa prise en main“ – MMMMMMMPPHHH !!! PI’IE, MAI’RESSE !!!MMMMPPHHH !!! ”Couina la soumise, tellement son clito en cage lui faisait mal, sous la pression maintenant accentué par la laisse qui serrait son petit matériel.“ – Dans cette école, tu vas apprendre à te tenir, petite Géraldine.Aucune leçon ne peut attendre, vu ton niveau de retenue ! ”Dit Maîtresse Xaviera, en cinglant les fesses de Géraldine d’une première salve assassine.“ – MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”Gémit Géraldine, quand le martinet s’abattit sur elle, son cri étouffé par son bâillon gonflable.Maîtresse Xaviera ne se préoccupa nullement des gémissements de la souillon suspendue, frappant canlı kaçak iddaa méthodiquement chaque partie de son corps en tournant autour de Géraldine, mais en évitant les seins, qui devaient être opérés le lendemain.Tous les yeux des soumises étaient baissés vers leur écuelle, simplement remplient d’une tranche de jambon, d’une poignée de pâtes et d’un yaourt à boire. Mais Maîtresse Xaviera savait que toutes regardaient du coin de l’œil, cette punition qui pourrait être la leur. Elle jetait par instant des regards noirs, renforçant ainsi son emprise sur ses petites Sissies, prêtes à être éduquer pour devenir de bonnes et accueillantes soumises, tel que le désirait leur dominant.“ – MMMMMMMPPHHH !!! PI’IE, MAI’RESSE !!!AAARRRGHHH !!! MMMMMMMPPHHH !!! ”Supplia Géraldine, de grosse larmes perlant sur ses joues, se mélangeant à la bave de son bâillon. En réponse à la supplique de la Sissy, Maîtresse Xaviera lui cingla plusieurs son entrejambe, où ses petites couilles couleur prune étaient devenues toutes dures par leur extrême congestion par la laisse. Elle continua son cinglage méthodique sur Géraldine, dont le corps prenait une couleur rougeâtre sous le feu du martinet.“ – MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!!MMMMMMMPPHHH ! !!”Pleura Géraldine, en laissant aller à ses larmes, tout en serrant les dents sur le bâillon gonflable, en comprenant qu’il ne fallait qu’attendre la bonne volonté de Maîtresse Xaviera pour la fin de sa punition. Son châtiment berça ainsi, tout le repas des soumises.“ – Vous accompagnerez les trois dernières notées et Alexandraà mon bureau, pour recevoir leur punition ! ”Dit Maîtresse Xaviera à une surveillante, en accrochant le martinet à la chaînette des pinces japonaises fixées aux malheureux mamelons de Géraldine.“ – Mmmpphh!Aaaahhhhh! Mmmpphh… ” Haleta la soumise de presque inaudibles pleurs et soupirs, tandis que son nez coulait autant que yeux, pleurant sur son corps meurtri par la multitude de coups de lanières reçus, et dont la peau lui semblait en feu, autant que quand elle avait été enduite de la crème chauffante lors de son baptême.“ – Bien, Madame la Directrice. ”Répondit la surveillante, en empoignant la Sissy Alexandra, au maquillage retouché par Maîtresse Xaviera. La Sissy déposa au passage sa vaisselle dans un des paniers en suspension, accroché aux soumises punies, déversant les quelques pâtes qui lui restait, ainsi que le fond de son yaourt, dans l’écuelle prévue.“ – MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!!MMMMPPHHH !!! ”Gémit la soumise qui supporta la première charge de vaisselle, dont les pinces étirèrent ses tétons et ses couilles sous la traction. Mais elle fut rapidement de concert avec sa compagne de souffrance. La vaisselle s’accumulant rapidement dans les deux paniers, les faisant baver et couler de longues mucosités nasales à toutes les deux de plus en plus sous la douleur extrême du poids accumulé, faisant se remplir leur écuelle commune d’un aggloméra assez ragoûtant. Une fois toutes les soumises sorties, les deux punies furent enfin détachées. Maîtresse Xaviera leur accorda le droit de manger l’écuelle qu’elles devaient se partager à quatre pattes devant elle. Leurs visages furent rapidement souillés par le mélange nutritionel.Ensuite, une surveillante leur mit à chacune l’anse de leur panier entre les dents, et les entraîna à quatre pattes vers les cuisines pour faire la plonge, laissant Géraldine toujours suspendue, seule avec Maîtresse Xaviera et Hugo.“ – J’espère que tu as passé une bonne journée en ma compagnie, petite Géraldine ! ”Demanda Maîtresse Xaviera, en touchant le menton de la canlı kaçak bahis soumise, plein de bave, avec le bout de son martinet qu’elle venait de reprendre. “ – Mmmpphh…‘Ui , Mai’resse !S’i ou plai, Mai’resse ! Mmmpphh… ”  Geignit la soumise en acquiesçant d’un petit mouvement de tête, tout craignant un supplément de martinet.“ – Parfait, j’aime laisser un agréable souvenir de cette première journée ! ”Dit Maîtresse Xaviera, faisant signe à Hugo de la descendre, sachant ce que ses derniers mots signifiaient. Malgré sa barre d’écartement, Géraldine apprécia de pouvoir enfin poser de nouveau les pieds à plat. Hugo la lui retira rapidement, pour l’entraîner vers une des tables du réfectoire. Il la coucha dessus, sur le ventre, en lui écrasant les pinces qui lui meurtrissaient ses petits mamelons. Ses poignets furent attachés aux pieds de la table, ainsi que ses chevilles. Géraldine se retrouva de nouveau son anus offert, à qui pourrait la prendre. Hugo lui essuya son cul avec un chiffon. , tandis qu’elle entendait un bruit de latex dans son dos. Tout d’un coup, elle sentit un large sexe la pénétrer lentement, avec une extrême douceur qu’elle n’avait encore jamais connu. Hugo passa devant les yeux de Géraldine, qui comprit alors ce qui lui arrivait.“ – Je peux être la sévérité ou la douceur, petite Géraldine ! C’est à toi de décider cela ! ”Dit Maîtresse Xaviera, en claquant violemment une fesse, tout en poussant son sexe, au plus profond de la Sissy entravée.“ – MMMMMMMPPHHH !  IIIIIIHHHH ! ‘UI, MAI’RESSE !Mmmpphh… ”Haletait  la Sissy dans son bâillon, sous la poussée dans son anus, appréciant de plus en plus, d’être cette petite salope soumise qu’elle était devenue. Son clito encagé se mit à suinter de plus en plus.Maîtresse Xaviera se soulagea en elle, remplissant son anus d’une chaude chaleurSatisfaite, elle reboucha immédiatement le trou tout chaud et légèrement dégoulinant.avec le plug gonflable,“ – Tu garderas mon petit souvenir pour la nuit, petite salope incontinente.Tu ne seras nettoyer que demain. ”Dit Maîtresse Xaviera, en remettant la jupe de son tailleur de latex.Elle regardait la cage dégoulinante, s’écoulant sur le sol. Une surveillante vêtue différemment des autres arriva. Elle portait une robe très courte et extrêmement moulante de latex gris avec des liserets noirs, de beaux seins annelés pointaient dans les ouvertures prévues dans la robe. Sa tête était recouverte d’une cagoule de latex, assortie, où sortait une longue queue de cheval noir avec des mèches grises. Cela faisait ressortir le maquillage, de ses yeux et ses lèvres, très foncés.“ – Géraldine, je te présente Ambre, ta préceptrice.Elle me relatera tous tes faits et gestes, et ton évolution pendant ta convalescence.Elle a le pouvoir de te distraire pendant toute cette phase !Je doute que tu n’apprécies pas ces distractions. Mais ton petit clito risque de te picoter un peu au cœur d’une boule! ”Dit Maîtresse Xaviera, en riant, en claquant violemment de son martinet le petit matériel prune, toujours enlacer par sa laisse.“ – MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!! NAAAANNN ,MAI’RESSE ! PI’IE !!MMMMPPHHH !!! ”Couina la pauvre Sissy, en se remémorant Mégane, la soumise tout juste opérée, dont le clito et les couilles étaient enfermées dans la minuscule boule a pointes.“ – Je crois que je t’avais prévenu au début de ta promenade, petite Sissy ! …Et ton attitude n’a fait que renforcer ma décision ! ”Dit Maîtresse Xaviera, administrant une grande claque sur le cul de la soumise encore entravée à la table.Elle alla s’entretenir avec la préceptrice, en lui donnant quelques directives. Elle lui demanda d’amener Géraldine à son bureau demain matin, toute “ fraîche et propre ”, avant l’opération. Maîtresse Xaviera prit congé de Ambre et d’Hugo, sans le moindre regard pour la soumise, qui l’avait accompagnée toute cette journée.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

kurtköy escort didim escort escort ümraniye markantalya escort ataşehir escort kadıköy escort maltepe escort adapazarı escort adapazarı escort gaziantep rus escort izmir escort buca escort izmir escort ensest hikayeler ankara escort gaziantep escort gaziantep escort bursa escort kocaeli escort bayan bursa escort bursa escort bursa escort bursa escort bursa escort brazzers porno bahis siteleri bahis siteleri bahis gvenilir bahis illegal bahis canli bahis adapazar escort webmaster forum