Le hazard fait bien les choses (partie 4)

Amateur

Le hazard fait bien les choses (partie 4)Début de semaine difficile, métro boulot dodo diront nous, me repassant mon dernier weekend en boucle, repensant à tous cela, je devait augmenter mes chances de réussites..Me voici plongées dans dans sombres pensée…Louchant sur une jolie paire d’escarpins, ma foie bien chaussée.Le soir je ne pu me retenir d’aller me frotter sur les jolies soles de ma maman endormie, profitant de la situation, imaginant Christiane à sa place, et là j’eus le déclic…Ne voulant pas faire trop crevard, j’attendis mercredi pour appeler Steve si je pouvait dormir chez lui…-Allo Steve ? -hey comment ça vas ?-Super, dit moi ça te dirai que je vienne dormir chez toi samedi ?-Heu moi sans problème, attend je vais demander à ma mère…J’entendit au loin sa voix, causant avec elle.il reprend le combiné..-Allo ?-Ouais elle a dit quoi ?-Elle est d’accord !-Haaaaaa yes! écoute je viens samedi dans l après midi ….On se donna rendez vous à la gare, après quelques âneries que se racontent des potes au téléphone.Les jours passèrent, chaque soir je rodait près des pieds de ma mère, les dévorant comme le plus délicieux des gâteaux, mais je garda la crème pour samedi au cas ou, après tout d’une manière ou d’une autre j’etait bien décider a me faire ses pieds et d’y balancer une méga ejac, gorgée de frustration passée de quelques jours voulant se déverser sur des pieds de mature…Samedi dans les 14h00 mon pote me retrouva à la gare, le scrutant arriver vers moi, il avait ce sourire que je connaissait bien, ce regard plein de malice…On se sera fort la main, plus que content de se retrouver, nous décidons de prendre un café dans le coin .Assis, veillant à ne pas être écouter, je prit la parole .-Alors comment c’est passé ta semaine ?-comment c’est passé ma semaine ….. c’était quand .. jeudi!Jeudi fin d’après midi je sent une forte odeur d’alcool je sais pas quoi, et je piste l’odeur en fait c’etait ma mère qui posait son vernis, je me suis dit cool on change de couleur why not !-HA oui ? super ça, c’était quelle couleur?-Atteeeeennnnd je te raconte et sur le coup la j’ai pas fait gaffe je t’avoue, je voulait avoir la surprise..-Intéressante ton histoire continu héhééh -Oui donc, je me pose matte la télé le temps passe tu vois,et là, comme çà, elle arrive, me pose un pied sur la cuisse et me fait voir son vernis rouge sur son pieds et me demande si ça fait jolis.moi je lui répond que ça les rend encore plus attirant de cette couleur, et limite je bandait déjà.-On verra si t’es sage qu’elle me dit en retournant dans sa chambre, et vas faire chauffer de l’eau pour les pâtes.-Ha tu vois quand tu veux hahahah dit en le taquinant-Ouais bref, c’est moi qui est fait la bouffe, mit la table, elle vien se mettre a table, et la cerise sur le gâteau, elle portait des collant couleurs chairs, j’avais une de ses envies….Bref après le diner elle se pose sur le canap, moi l’air de rien je viens la rejoindre, je lorgnait ses pieds en nylon, et j’vois qu’elle me grille, et là, de but en blanc, elle me demande si je veux jouer avec ses pieds .Tu pense bien que j’ai pas dit non, et du coup la voila qui tend ses jambes en ma direction, avec un “tien fait en ce que tu veux!”.-Putain mon copain, dommage que je soit pas là, on aurai prit les pieds de ta mère tous les deux en même temps, t’aurai du lui demander pour moi avant! dit je sur le ton de la plaisanterie.(mon pauvre si tu savais ce que je prépare pensait je) -Ce serai carrement génial, demander à ma mère de te donner ses pieds pour te vider les couilles….-Oui et offert en pâture a deux pervers, passionnés des pieds féminins, le must non ?-Ha putain si ca pouvait arriver …..,d’après toi si je lui en parle elle vas me jetée ?mon cœur, se mit à battre a toutes vitesses, voila une proposition de choix, qui me mit dans tous mes états, le fils qui demande à sa mère d’offrir ses pieds à son pote, quelle situation plus que motivante.Je fit mine de réfléchir, pensif ,comment lui dire que je baisait sa mère, que je l’incitait à offrir ses pieds à son fils, que je lui est même proposer de nous les offrir à tous les deux en même temps, mais il me manquait un paramètre: avait elle toujours le vernis rouge aux pieds habillé de nylon couleur chair ….-Au fait j’ai une question au sujet de ta maman…. aujourd’hui elle à quel vernis aux pieds ?-Je l’ai vue remettre une couche de rouge en fin de mâtiné, et avant de partir j’ai pu remarquer qu’elle portait des collants marron très clair, limite couleur peau, pourquoi cette question tu bave déjà ? hahahaha…..(Miam miam, me dit je, apparemment la belle c’est laisser convaincre de me faire plaisir, et a son fils aussi par la même occasion héhéhé)-n’empeche j’ai cru que tu allais me demander si tu pouvait tenter ta chance avec ma mere .-Tenter ma chance, tu veux dire lui demander de jouer avec ses pieds moi aussi ??-Non, repris steve, tenter ta chance pour sortir avec .-haaaaaaaa ca, et tien et si c’était le cas sa te dérangerai? simple question mon ami, vu qu’on est dans le secret et que le sujet est lancé.-Bon ok c’est ma mère, reprit-il après un instant de réflexion, mais la tu viens de me mettre un vice en tête, hihi, imagine que tu sorte avec et que je puisse profiter de la situation du fait que t’es mon ami, genre tu la baise ou autre et moi je me fait ses pieds en même temps par exemple, mais juste ses pieds, la baiser m’ intéresse pas tu comprend?-Encore mieux! lui répondit je tout sourire, après si tu y tien vraiment je peux tenter une approche poliment et si je le sent pas sa reste correct, qu’en dit tu ?-J’en dit que ce serait top de chez top, si on pouvait se faire ses pieds a deux et que tous les moyens sont bons hehehehe.-Vien on y vas, je vais faire un peu de gring à ta mère, par contre faut pas que tu reste avec moi tous le temp, que tu me laisse seul avec elle tu vois?sinon elle vas bloquer si t’es a coté et je pourrait jamais la draguée.-T’as peur de rien toi ,me dit il en riant.-Peur de quoi mon copain? au pire c’est un râteau, au mieux je la convertie, et a nous les pieds de maman, dit d’une voie perverse et complice, tien et si tu veux vraiment m’aider et toi aussi, parle lui en carrément que je kiffe ses pieds, et qu’en remerciement de mes actions passés tu voulait me faire une surprise, tu lui place ça tranquille, ou elle dit oui ou elle dit non, elle a pas l’air si sauvage que ça ta mère après tout!-Non c’est vrai, canlı bahis şirketleri je t’avoue que depuis qu’elle a découvert mon fétichiste je la sent plus zen depuis une semaine, elle comprendra surement dit il en riant … Nous voila donc en chemin, excités comme des fauves , moi encore plus a l’idée de ma proposition qui semble acceptée par Christiane.Arriver sur place je lui fait la bise, et regarde ses pieds, le vernis rouge et nylon chair était toujours là, elle me regarde sourire de satisfaction en coin, la voici la complice de ma débauche.Après quelques compliments, discutions banale, on vas dans la chambre de Steve, sa mère nous propose un chocolat chaud , je me propose de venir l’aider, clin d’œil a Steve ,je me faufile vers la cuisine, une fois avec Christiane , on regarde tous les deux ou est le copain, avant de s’embrasser…-T es toute belle dans cette robe ma chérie , lui dit je, et quelle jolie couleur de vernis tu as la et ces collants te vont a ravir ^^-Alors t’es content, j’ai fait ce que tu m’as demandé, maintenant a toi de te démerder a tout mettre en œuvre , j vais quand même pas vous dire, allez y baisez moi les pieds tous les deux, que penserai Steve, j’veux bien vous prêter mes pieds, le reste c’est ton domaine …-Ok laisse moi le temps d’échafauder tous ça, je te tien au courant, ca se trouve il vas carrément te demander que tu me prête ses pieds , comme pour me remercier d’avoir éviter qu’il se face casser la figure le premier jour de notre rencontre …- En voila un joli prétexte, je constate que tu te donne beaucoup de mal pour rendre la chose plus simple, Y a pas de soucis mon petit perver, je t’aiderai, tien les chocolats sont pret, a tout a l’heure.Je tend la tasse chaude a mon ami, d’un mouvement de tête sur le coté il s’assure que sa mère n’est pas proche, et me parle a voix basse…-Hey! comment t’as mater ses pieds quand on est arrivé elle t’a grillé et a souris, tu veux mon avis? tu lui plait!-Haaaa! et cette façon de me parlé comme un agent secret, veut dire que je peux y aller? promis tu pourra toujours ce faire ses pieds .-Vas y mon pote, si y a moyen je te soutien, dit il en ricanant doucement et nous nous tapâmes dans la main tel de vieux mafieux^^Fallait que j’aille pisser, il se fesait presque 18h00, Christiane s’affairait en cuisine, je lui propose de l’aide, mais elle me réclame Steve, se retournant, elle me fit qu’il avait peut être quelque chose a lui demandée.Je fonça chercher mon pote -heuuuu ya ta mère qui veut que tu vienne l’aider en cuisine, c’est peut être l’occasion de lui parler qu’en dit tu? on passerai une superbe soirée si ça se trouve non ?Il se figea, prit un bref temps de réflexion, se lève l’air fier et conquérant :-Vas y , jvais tenter ma chance, on verra bien.-oui mais tranquille, parle lui de moi, voir si elle m’aime bien et tout si tu la sent open dirige la conversation sur ses pieds, voir fait exprès de loucher dessus, truc comme ça, et , bonne chance ^^.-Ouais a toute ! le voici parti fièrement tenter d’écrire une page d’histoire d’un moment de sa vie ^^.Une heure et demi se passa, le repas était prêt, mon pote eu juste le temps de me faire un signe du pouce, ce qui a été dit je ne le su que bien plus tard, Christiane assise face a nous deux me lancait des regards complices, moi la bouffant des yeux sentant l’atmosphère changé :-C’était délicieux ce repas, tout comme celle qui l’as fait, dit je d’un air coquin.-Merci, sa fait plaisir a entendre, dit elle en se levant fesant le tour de la table, me laissant un bref instant matter ses jambes gainés de nylon, ses orteils vernis au moment ou elle me demande si je voulait autre chose…Relevant la tête je compris que sans le faire exprès j’ai envoyé comme un départ, elle me regarde hésitante, moi d’un signe de tête je l’incite a ce lancer.-bah alors? toi aussi tu trouves mes pieds jolis ? Steve et toi avez la même passion d’après ce que j’ai pu comprendre, comment les trouves tu ? -Tous simplement sublimes, on en mangerait!-ha oui ? vu que tu n’as pas prit de dessert on pourrai peut être arranger ça, hein Steve ? -Surtout qu’il y en a pour deux! reprit il .Elle nous regardes, on aurait dit deux hyènes qui attendent l’heure de la curée…..-Laissez moi finir de débarrasser la table, fit elle, après j’irai m’affaler sur le canapé, vous pourrez faire ce que vous voulez.Plongés dans la complicité, mon ami et moi, ne pouvons retenir un grand sourire de satisfaction, au son de cette phrase, nous y voila , notre rêve allait se réalisé, nous allâmes dans sa chambre discuté vite fait lui et moi ….-Whouaaaa, j’ai bien entendu, demandait je a Steve, ta mère viens de nous proposer ses pieds ?-Oui mon copain, tout a l’heure on a discuter, on en ai venu a toi, je lui est dit que si t’avait pas été la ce jour la je rentrai couvert de bleu et en slip, et que depuis plus personne ne m’emerde, et quand elle m’as demander si j’avais une idée de cadeau a t’offrir pour te remercier, d’instinct j’ai mater ses pieds….-Et elle t’as dit quoi ? -Ok je vois! m’as t’elle sortie, et sachant que tu te fait mes pieds tu volait que ton copain en profite, bon en toute franchise sa me dérange pas, il est plutôt mignon et ce serait pas ton copain j’en aurai bien croquer un morceau, il est poli, respectueux et a l’air discret, donc au vu du caractère peu comment de cette proposition…… si vous savez tenir votre langue, je peu faire en sorte que mes pieds soient accessibles, mais attention, tu me chie a la gueule sous prétexte de ça ou autre, je te défonce la tronche et adieu ton petit plaisir personnel compris ? -Okkkk, en gros faut pas perdre de vue que c’est ta mère, même si ses pieds nous excitent terriblement, reste courtois et un gentil garçon et tu auras droit d’assouvir tes envies, fait moi confiance, avec ma tante c’est la même, et je peu te dire qu’avec le temps c’est la grande éclate.-Oui tu as raison , elle veux nous faire plaisir avec ses pieds c’est pas une pute non plus, mais je suis trop content, enfin je vais la voir se faire prendre les pieds par un fétichiste expert! dit il en me désignant sur le ton de la plaisanterie…..-Héhéhéhé elle t’as avouer me trouver mignon et croquerai bien un morceau, tu connais les femmes quand elle veulent quelque chose…-Perso ça me dérange pas, comme je te l’ai dit moi y a que ses pieds qui m’interresse, le reste j’men fou, après si je peut mater, pourquoi pas ….-Hooooo canlı kaçak iddaa t’es un voyeur toi! hihihhi-Et quoi? , j’ai bien le droit d’avoir mes petits secrets moi aussi non ? -Tu as entièrement raison , et merci d’avoir lancer le sujet , sans toi je sais pas si on aurai droit a tous ça ce soir, mais au fait elle a du avoir fini de débarrasser….il vas voir discrètement ce qu’elle fait.-Elle est affalé sur le canapé, tu sait pas, vas y le premier voir sa réaction, je te rejoint plus tard….Me voila dans le salon, quelque peu intimidé par la situation, je viens m’assoir pas loin de Christiane, je n’ai de cesse a mater ses jambes gainées, qu’elle posa sur les miennes, comme un réflexe, je lui saisit les pieds et me mit a les caresser.-MMMMhh, un massage de pieds que c’est agréable! dit elle.je continua mes caresses quand elle leva une jambe, mettant un pied a hauteur de ma bouche….-J’adore qu’on me les bouffes aussi! me lança t’elle.Sans hésiter plus longtemps, je lui saisi le pieds gauche, ouvra grand la bouche, et déguste ce délicieux met pour fétichiste….-Mmmmoui comme ça ! bouffe moi le pieds c’est bonnnn…….Steve arriva quelques instant après, sur le coup il était comme stupéfait de voir sa mère ainsi, ses pieds offert a un fan de pieds féminins, et qui plus est, elle a l’air d’aimer ça.D’un geste court, je lui fit signe de venir, il saisissa l’autre cheville de la belle, ce mit a lui dévorer également, on avait chacun le sien, l’heure du repas avait sonné…..-Oui, allez y les mecs, bouffez moi les pieds en même temps, ils sont à vous, faites en ce que vous voulez! Pendant que la belle, prenait gout a être servie en pâture a ses deux pervers, je vit Steve lui saisir le dessous du nylon avec ses dents, il chercha a faire un trou dans le nylon, voyant qu’elle ne disait rien je le copia, ce qui me permis par la suite d’y glisser ma langue sous le tissu, je senti Christiane très excité par nos gestes et nos envies, elle était totalement a notre Mercie.Je tenait plus, je me tourna face à elle, sortie ma queue bien dure, et lui fit glisser dans le trou fait dans son collant, il était gorgée de salive, ce qui me permit d’enfoncer ma bite entiere sans mal, ajustant le nylon autour, mon dard complétement plaqué contre sa plante de pied, je commenca mes aller retour fesant frotter mon gland sur chaque plis qui se tenait en travers de sa route, un vrai délice.Steave fit de meme, sauf que lui, pivota legerement le pied de biais, comme pour mieux profiter du spectacle, et quel spectacle !Voir cette femme utilisé comme un jouet sexuel, on lui tenait une cheville chacun, lui limant le pieds au travers du nylon, ils étaient recouvert de bave, les soles mouillés par le precum, nous nous branlions avec ses pieds offert sans relâche…Sa mère, elle avait le regard d’une chienne, nos bites prisonnières du nylon, elle les fixait avec envie, effectuant des mouvement de chevilles, tendit un peu plus le tissu, appuyant sur la chair…..-Allez y les mecs, baisez moi les pieds comme il vous voulez, ils sont a vous ! nous dit elle.C’en était trop, j’avais les couilles plus que pleine, je me suis excité toute la semaine sur les pieds de la mienne sans jouir, tu vas payer, me suis je mit a penser.Je ne retira pas complétement ma queue de sa douce étreinte, mais je fit glisser mon gland, entre son gros et second orteil, tirant un peu sur le collant pour facilité le passage, une fois en place, mon travail repris, et vien le moment de lui balancer la sauce….Un gros paquet blanchâtre, se forma sous le nylon, ma bite compressé par le tissu, je la fesait bouger dans tous les sens pour bien étalé le tout ,le résultat n’en fut que plus marquant, tout le dessus de son pied nylonné était souillé de sperme, laissant une grosse trace humide et transparente…..Mon pote, n’ayant pas perdu une miette du spectacle, continuait de se branler avec l’autre pieds, lui aussi on pouvait voir sa bite legerement compressé dans sa prison de tissu, son membre gonfla, et fit jaillir sa purée visqueuse, il continua de lui assené de grand coup de bite, tous en ce vidant, il laissa Christiane le finir, chaque mouvement en fesait sortir jusqu’à la dernière goutte, il retira sa bite, et s’essuya sur le dessus de son pied…Steve et moi nous regardâmes ,fier et content du moment de bonheur que nous venions de vivre, observant dans les moindres détails chaque pieds de sa mère, le collant troué, les pieds plein de sperme, je bandait de nouveau, cela ne devait pas s’arrêter là….Elle sortie de sa torpeur, nous , nous la fixions comme deux hyènes attendant l’heure de la curée, on était chaud, on en voulait encore.Comprenant vite la situation , elle se proposa d’aller se changer et laver les pieds.-Non attend on en as pas fini avec toi! dit je d’une voix autoritaire.Steve et sa mère furent surpris mais je tenta le tout pour le tout:-J’aimerai que tu t’allonges sur le ventre, sa me ferai enfermement plaisir!-Mmm Ok! dit elle en se retournant, s’allongeant sur le sofa, ses pieds dépassant de celui ci, elle remua les jambes.-Comme ça ? reprit elle amusée; sous l’oeil dubitatif et lubrique de son fils.Sans dire un mot, je me lève et vien me placer debout et lui saisit le pieds que j’avait souiller, fourre ma grosse bite par le trou encore mouillé, et fait glisser ma matraque jusque son talon.Le nylon me compressait un peu le membre mais c’etait a la fois doux et délicieux:-Laaaaaa, comme ca c’est mieu, lui repondit je en forcant le nylon et lui fit aller d’avant en arrière pour qu’elle me branle avec son pied, l’effet obtenu fut au delà de mes esperences…Steve n’en croyait pas ses yeux, son rêve se relisait, il matait la scène en se masturbant, je prit le pied rester disponible et lui tend:-Tien mon copain, vien défoncer le bon pied de maman qui nous est offert!Il se leva et prit place a mes cotés, une fois son chibre en place, sa mère le branla avec son pied, egalement prisonnier de nylon, de sperme, et d’une bite qui lui ramone la plante a chaque balancement de jambes.Elle choppa vite le coup, alternant vitesse et mouvement, nous n’avions nul besoins de nos mains, le nylon était bien tendu, nos gland aprecians chaques plis de la voute plantaire a chaque passages….Steve se mit a se raidir, hatelant il se laissa aller a pousser un rale quand son sperme jaillissa au travers du talon pour atterir sur le mollet, sa mere fit expres de tirer un peu dessus en baissant canlı kaçak bahis le pieds et le frotta en meme temp, il jouissait encore, quelques flots blanchatres s’etallait un peu partout sur ses pieds.Moi je m’etait figer pour assister a tous ca, tenant ferment ma queue en appui sur sa plante, du pouce je me caressait la queue au travers du nylon.Quand Steave en eu fini pour de bon, il se retira, prenan soin de bien s’essuyer la queue sur le pied, a peine il le lacha que je le saisit pour le poser par dessus mon sexe.Christiane compris vite et me prodiga un footjob digne de ce nom.Le crissement du nylon, le bruit de chair humide, cette mature me branlant avec ses pieds, je nen pouvait plus…-Sont bon tes pieds Christiane! je vais leurs gicler dessus!-Vas y fait toi plaisir ils ont la pour ca! repondit elle, sous l’etonnement de son fils, qui me fit un signe de tete acquissant ce que je fesait.-Tien, du bon jus pour tes pieds de mature, ca t’apprendra a m’exciter!Je lui balanca un gros paquet de sperme epais qui resta prisonnier du nylon, retirant ma queue, un long filet blanc suivit mon gland, je m’essuya la queue sur ses mollets.Elle tourna la tete, regard complice et satisfaite, elle regarda ses pieds, les fits tournés de gaucha a droite, constatant a quel point elle nous a excitée.-C’est bien les mecs, je peux aller me changer maintenant? dit elle timidement.-Oui vas y! repondit-je, apres il faudra qu’on se parle tous les deux, si sa te derange pas ? me retournant vers steve.-heu non pas du tout ! dit il l’air etonné.Christiane quitta la piece, mon accolite et moi, la regardons s’eloignée, nos yeux rivés sur le bas de ses jambes portant de bonne trace de notre passage.Curieux il se tourna vers moi, me fit signe d’aller sur le balcon:-Putain quel soirée mon pote! j’en revien pas! s’exclaffa t’il.-Chuuuut moin fort, on vas le faire savoir au voisinage..-Desolé, reprit il plus calmement, c’est que c’est pas tous les jours qu’on vit un truc pareil, d’apres toi y a moyen de lui remettre une derniere serie?-Hey mais tes un vrai lapin toi hihihi! , je pense que oui, parti comme c’est parti, on vas pouvoir en profiter a fond.-Tu sais quand tu lui a dit de se retourné, j’ai cru que tu allait la prendre par derriere….-Me donne pas de sombres idées toi ^^-Perso, ca m’aurai pas deranger au contraire, la voir se faire sauté pendant que je m’occupe de ses pieds, mmmm miam miam, elle aurait rien pu faire ^^Et je l’ai trouvé super docile avec toi, suis sur qu’il y a moyen.-En gros tu me dit carrement de baiser ta mere, et de profiter par la meme occasion de ses petons hain mon cochon ?-Elle vien de se prendre une bite sur chaques pieds et deux fois en plus on est pas a ca pres non ? -Je vais etre franc, elle me plait beaucoup, et ton idée egalement, alors voila ce qu’on vas faire, quand elle reviendra on s’assiera chacun d’un coté, toi tu commecera a lui touché les genoux ou pieds bref lui faire vite comprendre que tu les veux encore, moi j vais faire mon don juan a ta mere, on vas voir si ca marche….-Genial comme plan, fais gaffe la voila, hoooo matte la tenueeeLa revoila, vetue d’un kimono en espece de soie rouge, lui tombant a mi-cuisse, on distingue parfaitement la lisiere de ses bas couleur gazelle quand elle prit place dans le sofa.Comme deux fauves, nous sortimmes du balcon, prirent places commes nous l’avions convenue, me voici poster a sa droite, mon ami a gauche, je me proposa de ramener quelque chose a boire, prit les commandes et fila en cuisine.je surveillait discretement mon pote qui passa a l’action, sa mere le regardait lui toucher le genoux, il descendit au mollet et lui pellota un pied, voyant qu’elle ne disait rien , il lui fit signe de poser ses deux jambes sur les siennes, elle bascula sur le coté, tendit ses jambes la voici à demi allongé quand je revint.-Je vois que mon ami a encore une petite faim ?!-Une grosse faim je dirai ! dit steve, tout en sortant sa queue gonlée de desir du calecon, il la saisit par la base et se frotta le gland sur ses soles.Je vois christiane plisser les yeux de bonheur, elle aime se faire frotter les pieds la garce, elle y a vraiment prit gout.Je lui tend son verre la fixant du regard, elle fit de meme, son regard de chienne en disait long, je pouvait lui demander ce que je voulait, elle tourna la tete vers son fils d’un air coquin, je lui fit signe qu’on devait s’en foutre, d’un coup j’appercoi sa joue deformée par sa langue, imitant une bite a l’interieur de sa bouche….J’alla poser les verres, fit un clin d’oeil a mon pote, et vint m’assoir a ma place, Christiane posant sa tete sur ma cuisse….Rapidement, ma queue gonfla de nouveau, elle fesait expres de remonter son visage sur ma bosse, je comptait sur ce foutu bouton de calecon qui tenait jamais et pour une fois il tomba a pic.Mon ami qui prenait malin plaisir a lui masser les soles avec son gland, l’enfonca entre ses pieds et continua son petit jeu pervers, ma queue devenaie dure et soudain, le bouton ne tena plus sous les mouvements discrets du visage de Christiane.Ma tige sortait du vetement, elle colla ses levres dessus, sa langue timide passa une fois; puis une autre , remontant la tete, voici sa bouche contre mon gland, sa langue se mit a tournoyer autour de mon gland et elle s’enfourna mon membre jusque dans le fond de sa gorge……D’une main elle m’extirpa les couilles, me les tenants ainsi, elle se mit a me sucer, delicate et douce au depart, elle ne pu s’empechecher de lacher des grognement de satisfactions, steve se redressa posant un pied a terre, reprit les soles de sa mere et les limas encoce plus fort, suivant la cadence, Christiane se baisait la bouche, elle etait sous notre emprise, ce fut notre femme jouet.Admiratif, mon copain ne tenant plus, il balanca ses derniere force sur les pieds de sa mere, celle ci voulu regarder, je l’en empecha, enfoncant mon gros tube dans sa bouche, elle garda la position, alernant sucions et mouvements de langue, je bandait si dur, je remua le bassin, lui baisant la bouche, tenue par les cheveux je lui plaquait le visage vers ma bite, elle bavait, halletait, sucait comme une bonne pute .Mon sperme jaillissa dans sa bouche, je la lachait pas pour autant, elle n’eu d’autre choix que d’avaler, on entendit clairement chaque gorgée descendre dans sa gorge, a croire qu’elle le fesait express, melangé a ses gemissement de satisfation, ce fut inoubliable.M’ayant plus que nettoyer la bite, elle me demande de lui servir a boire , ce que je fit, la fatigue ce fit sentir, elle nous souhaita une bonne nuit et alla se coucher.Une cigarette apres nous fimes de meme, il fallait ce reposer, il reste encore demain pour s’amuser ……..

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

kurtköy escort didim escort escort ümraniye markantalya escort ataşehir escort kadıköy escort maltepe escort adapazarı escort adapazarı escort gaziantep rus escort izmir escort buca escort izmir escort ensest hikayeler ankara escort gaziantep escort gaziantep escort bursa escort kocaeli escort bayan bursa escort bursa escort bursa escort bursa escort bursa escort brazzers porno bahis siteleri bahis siteleri bahis gvenilir bahis illegal bahis canli bahis adapazar escort webmaster forum