Voyage en Turquie 01

Anal

Voyage en Turquie 01Ce récit se déroule en 2002. J’avais alors 26 ans et j’avais fini mes études et je travaillais depuis 2 ans. Toujours célibataire, j’avais décidé que pour mes vacances j’irais me cultiver un peu en découvrant un autre pays. En cherchant sur internet je trouvais un voyage organisé d’une dizaine de jours pour visiter la Turquie qui était dans mon budget. Va pour découvrir la Turquie alors.Les 1ers jours du voyage se passait à Istanbul dont la découverte me permettait d’étancher ma soif de culture : Le musée Sainte-Sophie, la Grande Mosquée Bleue, La Mosquée de Soliman le Magnifique, le tombeau de Soliman et de sa femme Roxanne, le Palais de Topkapi, le Palais du Dey D’Asie, faire un tour de bateau sur le Bosphore….Puis au bout de quelques jours le voyage se poursuivait en direction de la capitale Ankara afin d’aller y visiter le mausolée d’Atatürk et son musée. Le voyage en bus d’Istanbul à Ankara prend plusieurs heures et nous n’arrivâmes à notre hôtel qu’en fin d’après-midi. Celui-ci se trouvait dans un quartier d’affaires constitué d’immeubles modernes de bureaux avec pas grand-chose à voir autour. Après une bonne douche et le repas du soir pris au restaurant de l’hôtel j’allais donc au bar de l’hôtel pour passer la soirée en buvant 1 verre ou 2 avant de me reposer du voyage en bus dans ma chambre. Les camarades, de mon groupe presque tous des couples d’un certain âge, avaient préféré regagner directement leur chambre après le repas et je me retrouvais donc esseulé au bar de l’hôtel. Nous étions en fin de saison, en pleine semaine et l’hôtel était un peu vide. Je pris la carte des cocktails et commandai au jeune serveur derrière le bar un mojito. Devant son air interrogateur je lui montrai sur la liste des cocktails celui que je désirais. Il se mit alors à fouiller au milieu des bouteilles de son bar jusqu’à trouver une fiche qui, je le compris après, décrivait comment confectionner les cocktails de la carte. Il chercha pendant un moment où pouvait bien se trouver le sirop, le citron vert ainsi que les feuilles de menthe. Il mit plusieurs minutes à confectionner mon mojito mais n’étant pas pressé j’étais plutôt amusé de la situation et je souriais en le regardant faire. Enfin il m’apporta mon mojito avec un petit sourire et un petit « Sorry for the wait sir… » pour s’excuser. Je lui répondis que ce n’était pas grave et que je n’étais pas pressé. N’ayant personne d’autre avec qui parler je décidai de discuter un peu avec lui ce qui s’avéra assez compliqué car son anglais était très approximatif mais entre les gestes et le baragouinage je parvins quand même à comprendre que mon jeune serveur se nommait Tarek et qu’il était étudiant en kinésithérapie (ou bien en ostéopathie, l’explication n’étant pas des plus claires). Il était également marié et sa femme venait d’avoir un bébé et il travaillait certains soirs à l’hôtel un peu comme homme à tout faire pour gagner un peu d’argent pour sa famille (qui était aidée par leurs parents le temps qu’il termine ses études). Je le félicitais pour son bébé et lui souhaitais bon courage pour ses études.Sur le bar traînait des flyers pour le spa de l’hôtel avec les tarifs proposés pour leurs soins et massages. J’en regardais un autant pour me renseigner sur leurs massages que pour admirer les photos des masseuses ou esthéticiennes. Je demandai à Tarek s’il lui arrivait de travailler là aussi comme masseur mais il m’indiqua que seules des femmes pouvaient y travailler, politique de l’hôtel. Comme il me demandait si je voulais tester le SPA de l’hôtel je lui répondis que malheureusement nous quittions l’hôtel demain matin et que je n’aurais donc pas le temps de profiter des charmes de leurs massages. Tarek me dit alors qu’il terminait son service à minuit et que si je le souhaitais il pouvait passer me voir dans ma chambre pour me faire un « massage traditionnel turc ». Il ajouta qu’il était certain d’être meilleur pendik escort masseur que les masseuses du SPA et qu’il pouvait le faire pour moitié moins cher que ce que m’aurait coûté le SPA.Sa suggestion me surprit et je mis quelques secondes à réaliser ce qu’il venait de dire. Ce jeune turc d’une vingtaine d’années venait de me suggérer de me rejoindre dans ma chambre après minuit pour me faire un massage. Il y avait alors 2 possibilités : soit il se disait qu’il pouvait empocher un peu d’argent au noir rapidement en faisant en plus ce qu’il étudiait, soit c’était une ouverture pour une partie de jambes en l’air.Je suis plutôt porté vers les femmes mais je ne suis pas bégueule et lors de mon célibat j’avais déjà eu des expériences avec les hommes. Je considérai mon jeune serveur. Pas très grand mais assez athlétique, les cheveux très bruns, une mâchoire carrée, de grands yeux marrons et un large sourire… Rapidement je me dis qu’après tout j’étais en vacances et que selon ce qui se passerai soit j’aurais eu un massage à moitié prix dispensé par un beau brun, soit c’était l’occasion de goûter aux charmes virils locaux comme un souvenir à ramener de vacances. Je décidai donc d’accepter et lui indiquait mon numéro de chambre. Par jeu de provocation je lui indiquai que je désirai un dernier cocktail « Sex on The Beach » avant de rejoindre ma chambre. Il me regarda et me fit un à nouveau un grand sourire avant de me le confectionner (toujours de manière aussi hésitante). Après avoir dégusté mon cocktail, je remontais dans ma chambre peu avant minuit en lui disant que je l’y attendrai.Arrivé dans ma chambre, je me déshabillai et m’enroulait dans une des longues serviettes de l’hôtel comme un pagne et attendit sur le lit en zappant sur la télé sur les chaînes turques. La situation commençait à m’exciter et je commençais à bander.Au bout de quelques minutes on toqua légèrement à ma porte, j’ouvris et fit entrer Tarek qui me faisait toujours son large sourire. Il me montra la bouteille d’huile de massage qu’il avait amené et m’invita à me coucher sur le ventre sur le lit. Afin de ne pas salir le lit je retirai ma serviette et l’étendit sur le lit et c’est donc nu comme en ver que je m’apprêtai à recevoir mon massage. Je demandai à Tarek si cela le dérangeait que je sois nu pour recevoir le massage mais il répondit simplement « No Problem… Better like that… ».Tarek versa un peu d’huile sur mon dos et commença son massage. Je dois bien dire que son massage était en effet très bon et qu’il parvenait aisément à dénouer mes épaules et mon trapèze. Je ne pouvais m’empêcher d’exprimer mon contentement par quelques gémissements de plaisir. « Is it good ? » me demanda Tarek « Very very goooooooddd… » répondis-je.Lentement ses mains descendaient le long de ma colonne vertébrale et de mon dos par enveloppements, palpations et autres palpé-roulés.Tarek finit par atteindre mes fesses qu’il massa l’une après l’autre en de longs mouvements lourds vers l’extérieur puis en de grands mouvements allant des épaules jusqu’aux fesses. Les soupirs et gémissements que je poussai lorsqu’il passait sur mes fesses ne pouvaient le tromper sur le bien-être qu’il me procurait.Il passa ensuite à mes jambes. Il commença d’abord par la jambe droite. Il massa d’abord le pied avant de remonter le long du mollet et de la cuisse jusqu’à la fesse par un long mouvement en appuyant bien fort en joignant les 2 pouces le long d’une ligne imaginaire. Il fit ensuite la même chose avec ma jambe gauche puis il massa énergiquement de nouveau mes fesses en les empoignant et en les écartant l’une de l’autre lui permettant ainsi d’avoir vue sur mon anus. Ses mains descendirent ensuite à l’intérieur de mes cuisses m’obligeant à écarter les jambes puis il me fit soulever un peu le bassin afin de dégager ma bite et mes couilles. Il versa alors un peu d’huile sur mes couilles et les caressa kartal escort doucement.Puis il reprit des mouvements de massage le long de ma colonne vertébrale mais cette fois-ci ses doigts s’insinuaient à chaque mouvement dans ma raie fessière et caressaient mon anus en appuyant dessus de plus en plus fort à chaque passage. La manière dont je soulevai le bassin pour aller à la rencontre de ses doigts ne laissaient aucun doute sur mon plaisir. Puis le majeur de sa main droite effectua des cercles sur mon anus de plus en plus concentrique et de plus en plus appuyé. Je m’empressais de lui manifester mon plaisir et mon accord par mes gémissements et par un long « MMMhhhhh…. It feels so good… thank you… ».Tarek interpréta (à raison) cela comme une ouverture (c’est le cas de le dire) car son majeur pénétra alors mon anus et commença à effectuer des mouvements circulaires dans mon cul. Je manifestai mon plaisir par un long « Yyyeeesssss…. Tarekkkk… mmmmhhhh….. ».Son majeur effectua ensuite des va-et-vient dans mon cul. Je remuai mon bassin pour aller au-devant de son doigt et bientôt je me mis à 4 pattes sur le lit pour que mon cul soit le plus ouvert possible au doigt de Tarek.Tarek retira alors son majeur pour faire pénétrer son index dans mon cul et il recommença le même manège alternant les mouvements circulaires et les va-et-vient dans mon anus.Je posai ma tête sur l’oreiller et tendait ainsi encore plus mon cul aux doigts de Tarek qui m’enculaient de plus en plus vite et de plus en plus brutalement. J’avais conscience que dans cette position je devais ressembler à une salope soumise mais sur le moment c’était exactement ce que j’étais devenu dans ma tête : une salope soumise à mon beau serveur turc.Tarek dut se faire la même réflexion car presqu’aussitôt il m’asséna une grande claque sur les fesses suivie d’une 2eme puis une 3eme…. Il m’infligea en fait une véritable fessée tout en continuant de m’enculer de ses 2 doigts. Je l’entendis s’adresser à moi en turc. Je ne sais pas ce qu’il disait mais étant donné le ton autoritaire utilisé il ne devait pas s’agir de recettes de cuisine.Après cette magistrale fessée et sodomie digitale, Tarek se replaça face à moi et baissa son pantalon. Sa queue circoncise et déjà à moitié bandée m’apparut dans toute sa beauté veineuse et brute. Il la dirigea vers ma bouche que je m’empressai d’ouvrir pour l’y accueillir au chaud.Je commençai à le sucer avec gourmandise mais en réalité c’est surtout Tarek qui imposait son rythme et qui me baisait littéralement la bouche. Il sortait sa queue de temps en temps pour me gifler le visage avec tandis que j’ouvrai grande la bouche et tirait la langue pour essayer de la ratt****r.Il me laissait de temps en temps également lui lécher la queue sur toute sa longueur ou m’appuyait sur la nuque pour descendre ma bouche sur ses couilles que je m’empressai de lécher et de sucer une à une. Il me parlait constamment en turc même si je ne comprenais rien.Pendant que je m’occupai de sa queue et de ses couilles avec ma bouche et ma langue il m’assénait de grandes claques sur les fesses ou me doigtait l’anus brutalement. Pour lui montrer que j’appréciai le traitement qu’il m’imposait je bougeai le bassin comme une vraie chienne soumise.Après 10 minutes de fellation j’eus la présence d’esprit de sortir de la table de chevet les préservatifs et le tube de gel lubrifiant que j’emportai toujours en vacances par précaution. Il se laissa faire quand je lui plaçai le préservatif sur la queue et que je lui étalai une noix de gel dessus.Je me retournai ensuite en lui présentant mon cul et ramassant une noix de gel je m’en étalai sur mon anus assoupli par Tarek et m’y enfonçait 2 puis 3 doigts. Le message était très clair.Tarek empoigna sa queue et posa le bout du gland sur mon anus. Il attendit quelques secondes pour savourer l’instant où il allait enculer un jeune français transformé maltepe escort en bonne salope soumise à la queue turque puis il fit pénétrer doucement son gland. Il attendit quelques secondes avant de reprendre lentement la pénétration facilitée par le gel. Quand il eut rentré toute sa queue dans mon cul il resta sans bouger presqu’1 minute entière en murmurant en turc à mon oreille et en me caressant le dos puis il commença à bouger doucement non pas d’avant en arrière mais en faisant faire des ronds à son bassin. Je sentais sa queue bouger en moi et m’élargir le cul tranquillement sans douleur. Quand il eut jugé que mon cul était suffisamment assoupli il recula doucement et commença des mouvements lents de va-et-vient dans mon cul. C’était très excitant car je sentais qu’il maîtrisait son histoire et qu’il savait y faire pour enculer un homme. Visiblement je ne devais pas être son premier cul car il se débrouillait très bien. Au bout de 2 ou 3 minutes, sentant mon cul suffisamment habitué à sa bite je commençai à remuer mon bassin pour aller au-devant de sa bite. Tarek fit un petit gloussement, redit quelque chose en turc, m’asséna une grande claque sur la fesse et commença à accélérer son mouvement. Il empoigna à 2 mains mes hanches et m’encula plus rudement et plus vigoureusement. Mes gémissements lui montraient que j’appréciai cela.Tarek m’enculait de plus en plus profondément, alternant les mouvements rapides et brutaux et les mouvements lents et plus doux.Je ne pouvais m’empêcher de lui dire entre mes gémissements : « Oui Tarek… Baise-moi… Encule-moi comme une bonne pute… Je sens ta bite de Turc… Je suis une salope soumise à la bite de Turc… ».Lui-même me parlait en Turc sur un ton autoritaire ce qui m’excitait malgré le fait que je n’y comprenais rien.Puis Tarek sortit de mon cul, se coucha sur le lit et me fit signe de venir m’asseoir sur lui.Je m’empalai sur sa queue et dans cette position j’avais l’impression qu’elle me pénétrait encore plus profondément. Tarek m’empoignait les hanches et me donnait de grands coups de queues qui m’arrachait un gémissement de plaisir à chaque fois. Il continuait à me claquer les fesses en même temps qu’il me baisait. Il me coucha ensuite sur le dos, souleva mes jambes, les mit sur ses épaules et m’encula de face. Dans cette position, il me força à lui sucer les doigts tandis qu’il me baisait vigoureusement tout en m’insultant en turc (enfin je crois bien que c’était des insultes).Enfin, il me remit à 4 pattes sur le lit s’agenouilla derrière moi et recommença à m’enculer comme une chienne. Il accéléra son mouvement, alla de plus en plus vite m’arrachant des cris de plaisir. Je dus me coucher sur le ventre tellement c’était rude, il accéléra encore le mouvement de sa bite dans mon cul et je le sentis jouir dans mon cul (dans le préservatif quand même) dans un cri de jouissance.Il resta couché sur moi un moment puis se leva, se rhabilla et sortit de la chambre non sans m’avoir claqué les fesses une dernière fois…Après son départ de la chambre je me masturbai et jouis en quelques minutes en songeant à la façon dont il m’avait traité.Après quelques heures de sommeil, le lendemain matin je me rendis au petit déjeuner de l’hôtel. Tarek faisait partie des serveurs apportant le café à table. Je me servais en œufs, bacon, pain et jus d’orange et commençai mon petit déjeuner. Je vis Tarek s’arrêter à la table d’Aziz, le guide turc de notre voyage organisé, et d’Hamed, le chauffeur de notre car. A un moment ils me regardèrent tous les 3 et éclatèrent de rire puis me saluèrent de la tête d’un air hypocrite. Sur le coup j’eus comme une boule au ventre et je me dis « Non, il ne leur a quand même pas dit… ». Mais rapidement je décidai qu’après tout j’étais en vacances, que le voyage le durait plus que 6 jours et qu’après ça je ne verrais plus jamais ces gens de ma vie alors ce qu’ils pouvaient penser de moi « Ça m’en touche une sans faire bouger l’autre » comme disait Chirac.En remontant dans le bus je songeai que cette petite aventure avec ce serveur serait sûrement la seule aventure sensuelle que je vivrai de mes vacances en Turquie. Je ne savais pas encore à quel point je pouvais me tromper sur ce sujet. A suivre….

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

kurtköy escort gaziantep rus escort escort ümraniye adapazarı escort adapazarı escort escort malatya escort kayseri escort eryaman escort pendik escort tuzla escort kartal escort kurtköy çankaya escort buca escort izmir escort ensest hikayeler gaziantep escort izmir escort beşiktaş escort izmir escort kayseri escort gaziantep escort bursa escort kocaeli escort bayan bursa escort bursa escort bursa escort bursa escort bursa escort bahis siteleri bahis siteleri bahis güvenilir bahis illegal bahis canli bahis adapazarı escort webmaster forum